Vous êtes ici

Les enjeux du site

La dynamique naturelle de ces rivières conditionne la présence d'habitats et d'espèces d'intérêt communautaire. En effet, le régime des crues, la divagation du lit et le transport de matériaux permettent la création et le renouvellement de bancs de galets où se développent des formations inféodées à ces milieux. Ces facteurs conditionnent aussi la présence des ripisylves (forêt alluviale) caractéristiques des rivières méditerranéennes.

Les aménagements entrepris dans le but de canaliser le champ d'expansion des crues ont réduit la divagation naturelle de ces cours d'eau, ce qui induit une diminution et une dégradation de ces milieux.

L'enjeu primordial pour ce site est de restaurer ou de conserver la dynamique naturelle de ces deux rivières.

La ripisylve, en plus d'être un réservoir biologique important, c'est-à-dire un milieu qui abrite nombre d'espèces animales, joue un rôle écologique important. En effet, elle participe grâce à son système racinaire au maintien des berges, constitue un filtre épurateur pour certains polluants et joue un rôle de frein à l'écoulement des eaux lors des crues.

Le maintien d'une ripisylve suffisamment large et en bon état de conservation est donc fondamentale pour assurer de nombreuses fonctions essentielles à la préservation du cours d'eau.

Restaurer la dynamique naturelle des cours d'eau participe à améliorer la continuité écologique, aussi bien aquatique que terrestre. En effet, l'Ouvèze, le Toulourenc et leurs ripisylves permettent aux différentes populations d'espèces, d'évoluer librement de la vallée du Rhône jusqu'au massifs des Baronnies. Cette continuité écologique permet donc aux espèces dans des secteurs éloignés, de rester connectées ou coloniser de nouveaux espaces.

Ci-dessous, les objectifs de conservation préconisés par le DOCOB