Vous êtes ici

40 m3 de déchets et 4 carcasses de voitures hélitreuillés des combes du Ventoux

Date de l'actualité: 
10/10/2018

 Repérage des déchets - ONF/SMAEMV/Mont Serein

 

Aux grands maux, les grands remèdes. Voilà un dicton qui résume bien l’opération qu’a conduit l’Office National des Forêts (ONF) le vendredi 5 octobre, en partenariat avec le SMAEMV, la station du Mont Serein, la Fondation du patrimoine et la Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin (CoVe). 

 

 

 

Site exceptionnel, situation exceptionnel, moyens exceptionnels !

Evacuation de l'épave réussie !Plusieurs années de préparation, de recherche de fonds et de repérages des déchets ont été nécessaires pour mener à bien un important chantier de ramassage et d’évacuation de déchets en versant nord du mont Ventoux. C’est précisément dans la combe Fontfiole et de la Grave Faouletière, deux secteurs d’éboulis très pentus et difficilement accessibles, que se sont entassés bon nombre de déchets au fil des années, en résistant aux campagnes successives de l’opération « Nettoyons le Ventoux ! ».

 

Ainsi, déchets métalliques divers, pneus, bidons, batteries… formant plus de 40 m3 de déchets et 4 carcasses de voiture, ont été évacués en une demi-journée seulement. Cette performance a été possible grâce à l’intervention d’un hélicoptère et d’ouvriers spécialisés de l’ONF et de la station du Mont Serein.

 

 

 

 

 

 

Un milieu naturel d’une grande richesse

L’opération s’est déroulée dans un espace naturel d’une valeur patrimoniale, situé en plein cœur du site Natura 2000 du mont Ventoux et de sa réserve biologique intégrale. Vaste entité de 900 ha, celle-ci abrite de nombreux habitats d’intérêt communautaire et des dizaines d’espèces rares et protégées comme l’Aigle royal, le Faucon pèlerin, diverses chauves-souris, insectes et autres. En conséquence, la période d’intervention a été choisie afin de déranger au minimum la faune fréquentant le site.

Au-delà de l’aspect patrimonial et hautement naturel des lieux, ces déchets et notamment l’une des carcasses de voiture représentaient un danger non négligeable. En effet, de nombreux randonneurs passaient chaque jour à une centaine de mètre en contre bas de l’épave, sur le GR9, avec le risque que celle-ci ne décroche à ce moment-là.

 

Déroulée dans des conditions météorologiques idéales, cette opération participe activement à rendre au mont Ventoux son caractère sauvage et à restaurer des pierriers où seuls quelques plantes et les chamois les plus téméraires ont leur place.

 

Iberis nana - L'une des nombreuses espèces rares et protégées trouvant refuge dans les éboulis ©SMAEMV